Guy Benzeno
Directeur Paperjam Club

    Votre rôle chez Maison Moderne?

    Je suis le directeur du Paperjam Business Club.

    Mon rôle est triple et comprend

    1. la supervision de la programmation et de la production
    2. la gestion des relations
    3. la stratégie et l'innovation

    Je supervise la programmation saisonnière et la production. Cela signifie essentiellement que mon excellente équipe formule des idées de conférences et ateliers et cherche ensuite des orateurs susceptibles d'y prendre part. Il s'agit là de l'aspect lié à la programmation. Pour ce qui est de la production, notre responsable d'événements travaille avec des partenaires actifs dans le domaine du service traiteur ainsi que des techniciens de l'éclairage et de la sonorisation afin de réaliser ces événements.

    Il est également important pour moi de veiller à ce que nos membres soient satisfaits, à notre implication proactive en leur faveur afin de garder une trace de ce que nous pourrions faire de plus ou différemment. À cet égard, nous avons un responsable des relations dédié qui travaille en étroite collaboration avec nos responsables clientèle du service commercial.

    Pour terminer, je dois stimuler l'équipe afin qu'elle adopte une vision longue mais également définir et mettre en œuvre avec elle une stratégie utile à la philosophie que nous partageons, à la fois au Club et chez Maison Moderne.

    Ce que vous préférez dans votre job?

    Rencontrer les gens.

    Le métier que vous rêviez d’exercer quand vous étiez enfant?

    La publicité. Je voulais vraiment faire des publicités plus amusantes que celles qui passaient à la télé. Lorsque j'étais adolescent, je pensais que je pouvais faire largement mieux. En intégrant Maison Moderne, je me rapproche de ce monde.

    La passion qui vous anime?

    J'apprécie vraiment le processus de création dans lequel une idée débute très modestement ou peut sembler improbable a priori mais fait ensuite boule de neige, prend forme et devient grande.

    Chez Maison Moderne, nous faisons des boules de neige métaphoriques durant chacune des saisons.

    De manière plus spécifique en ce qui concerne le Club, la passion qui m'anime est que nous sommes davantage qu'un «simple» club d'affaires. Cet élément est en partie à imputer au fait qu'en interne, nous pouvons compter sur les services de graphistes primés renommés à l'échelle internationale ainsi que de directeurs artistiques issus de notre studio. Nous possédons d'excellents créateurs et rédacteurs publicitaires venus de l'agence. Le journalisme fait partie de notre ADN et nous comprenons dès lors ce qui est pertinent et actuel et possédons le savoir-faire afin de rendre ces sujets intéressants. Nos événements sont dès lors toujours un cran au-dessus. À travers Paperjam, nous avons une remarquable proposition de valeur et une grande marque; c'est tellement plus agréable de vendre un produit en lequel vous croyez.

    Ce que vous dites à vos amis étrangers pour leur donner envie de visiter le Luxembourg?

    Je vous paie le billet!

    Non, plus sérieusement ils viennent le plus souvent en touristes et repartent toujours agréablement surpris.

    Mon épouse et moi-même avons formalisé une liste de choses à faire. Nous la sortons dès qu’on en a besoin. Sur cette liste, il y a des balades à vélo, la visite du Jardin des papillons à Grevenmacher, le Musée national des Mines de fer à Rumelange, une randonnée sur le Mullerthal-Trail, les casemates, le Mudam, divers châteaux et villages ainsi que quelques éléments en attente d'un brevet que je ne peux divulguer ici.

    Nous commençons à avoir une assez bonne routine.

    Votre restaurant préféré dans le guide Explorator?

    C'est un ex aequo entre Bacchus et New Confucius (rue des Aubépines), avec une fréquentation de plus de 20 ans pour ces deux établissements. Je conseille les Crevettes Poivre et Sel et les Ravioli Ricota y Espinaca, mais je ne vous dirai pas quel restaurant sert quel plat. À vous de trouver!